lundi 12 décembre 2011

Actu. Soir de printemps...


Apprendre à connaître les migrants.
Et aller à la rencontre d'autres cultures.
En ce beau soir de Printemps arabe,
le Siréas propose de partir sur les traces
des incroyables événements tunisiens de 2011.
Et y va de son cri de ralliement:
Let’s Art! Tunisie.

Tout prochainement à Bruxelles.

Depuis trois ans, le secteur Education permanente du Service International de Recherche, d'Education et d'Action Sociale (Siréas a.s.b.l.) participe à la Journée Internationale des Migrants (le 18 décembre) en proposant des activités permettant d'apprendre à mieux les connaître et, à partir de là, d’aller à la rencontre d’autres cultures.
Cette année, le printemps des peuples arabes est à l'honneur.

Invitation est dès lors lancée à marcher sur les traces des événements tunisiens de 2011 et à discuter de l’après-révolution.

Quel avenir pour le pays?

Celui-ci empruntera-t-il enfin la voie de la démocratie?

Et, le cas échéant, à quel prix?

Autant de questions, entre autres, auxquelles ce festival tentera d'apporter des réponses...


Programme

Du 07 au au 16 décembre

«Traces de révolutions»

Une exposition des photos de Laurence Bodart, Christine Moderbacher... "and Guests".
Au fil de leurs voyages du Nord au Sud de la Tunisie, Laurence et Christine ont glané ici et là des moments de cette nouvelle vie qui s'offrent aux tunisiens après leur révolution.

Elles nous livrent des traces poétiques et insolites sur ces moments de liberté retrouvés.

Un voyage au côté d'un peuple qui cherche à prolonger le rêve le plus longtemps possible.

● Le 15 décembre

Projection, à 20h, du film «Laïcité Inch’Allah!» de Nadia El Fani

et débat en présence d'acteurs de l'après révolution

A la veille de la révolution, la réalisatrice franco-tunisienne Nadia El Fani s’est rendue à Tunis avec sa caméra pour engager un débat sur la laïcité.

En pleine période de Ramadan et malgré la censure, elle questionne les Tunisiens sur la notion de liberté religieuse, souligne l’incompatibilité de mœurs entre régime islamique et laïcité et s’érige contre l’obscurantisme en vogue.

Avec «Laïcité Inch’Allhah!», celle qui a reçu le Grand Prix International de la Laïcité en 2011 s’interroge sur l’avenir du pays...

«Quel projet avons-nous pour la Tunisie?

Comment continuer à vouloir qu'elle reste dans la modernité?

Comment refuser la régression?

Parce que, pour moi, si les islamistes gagnent du terrain, ce sera le début de la régression...»

La projection sera suivie d’un débat qui, en présence de l'intéressée, tournera autour d'une double question renvoyant à l’avenir de cet intéressant pays...

. Celui-ci empruntera-t-il enfin la voie de la démocratie ?

. Et le cas échéant, à quel prix?

Le 16 décembre

Concerts de Amine Hamza, à 20h, et de Boo Doo Roo, à 21h30

www.myspace.com/amineamza.

www.myspace.com/boodoorooband.


En bref
Quoi?
Let's Art! Tunisie.
Qui?
Un organisateur: le Service International de Recherche, d'Education et d'Action Sociale (Siréas a.s.b.l.).
Quand?
Du 07 au 16 décembre 2011.
Où?
Théâtre Marni.
Rue de Vergnies, 25.
1050 Bruxelles.
Combien?
Ticket film: 5 euros (article 27: 1,25 euros).
Ticket concert: 8 euros (article 27: 1,25 euros).
Ticket PASS ( film+ concert ): 10 euros (article 27: 1,25 euros)
E-ticket: -1 euros.
Mais encore...
www.lesitinerrances.com/site/index.php?option=com_content&view=article&id=77&showall=1
www.facebook.com/profile.php?id=100003023267501&sk=wall

Aucun commentaire:

Publier un commentaire