samedi 14 février 2015

Citoyens, impliquons-nous! (Re)prenons le pouvoir!




Redonner sens à notre démocratie.
Lui redonner force.
Et redonner foi en la politique.
Telle est la triple antienne 
du Français Jean-Claude Devèze.
Qui vient de se fendre d'un livre 
pour défendre ses convictions.
A savoir que 
l'avenir 
de notre démocratie 
repose d'abord sur l'implication 
des citoyens et de leurs élus,
donc sur la manière 
de partager responsabilités et pouvoir.
Que l'édification d'une société civique 
requiert prioritairement de s'appuyer 
sur la mise en œuvre de processus démocratiques 
et sur une éducation civique permanente.
Et que 
la régénération de notre culture politique, 
nécessaire pour réinventer notre démocratie, 
passe par une révolution politico-culturelle 
mobilisant les forces créatives 
et émancipatrices de tous.
Avec une question existentielle à la clé: 
peut-on atteindre de tels objectifs 
sans s'appuyer sur des forces spirituelles?


L'ouvrage (1) de l'ingénieur agronome Jean-Claude Devèze (2) s'ancre dans une expérience de citoyen et de militant associatif, mais aussi dans les travaux collectifs menés par des organisations comme Démocratie et Spiritualité ou le Pacte civique
«Je suis persuadé que notre démocratie est menacée par le découragement et/ou le désintérêt de nombreux citoyens, explique l'auteur.
Il s'agissait donc pour moi de témoigner de la foi que je conserve en l'avenir de notre pays et de l'Europe pour autant que les citoyens retrouvent confiance en la politique.»
 

Mes trois convictions

«Mes trois convictions?...
. D'une part, l'avenir de notre démocratie repose fondamentalement sur l'implication des citoyens et des élus. 
Encore faut-il qu’ils aient envie de se plonger dans le grand bain de la politique.
De se mouiller, donc.
Car le degré d'implication des citoyens est en relation directe avec la qualité de notre vie démocratique et avec la façon dont ils peuvent exercer leurs responsabilités au sein d'une société cohérente et équilibré. 
. D'autre part, responsabilisation des citoyens et édification d'une société civique sont étroitement liées.
Cette dernière peut se construire en s'appuyant en permanence sur les multiples opportunités de mise en oeuvre de processus démocratiques et sur une réinvention de l'éducation populaire autant que citoyenne.
. Enfin, l'édification d'une société civique nécessite une culture politique à laquelle se référer pour réussir notre mutation démocratique. 
Encore s'agit-il de régénérer cette culture, c'est-à-dire l'ensemble de procédures, des comportements et des valeurs liées à la pratique du pouvoir. 
De quoi nous renvoyer à ce qui peut donner sens à la fois à notre culture et à notre démocratie.
D'où une autre interrogation... 
Quelles sont les forces spirituelles qui peuvent contribuer à redonner foi en cette démocratie et en la politique? 
Se faire entendre sur un tel sujet n'est pas évident dans un pays où le mot spiritualité est ignoré par une partie de nos concitoyens et où la religion est jugée de façon négative par beaucoup. 
Et pourtant...
En cherchant leur chemin de vérité avec le concours de diverses spiritualités, des citoyens donnent force et cohérence à leurs engagements au service des autres et de la collectivité.»

Mes trois ambitions

«Dans ce contexte, j'en appelle à une triple ambition....
. Impliquons-nous!. Reprenons le pouvoir!
. Osons réaliser la promesse démocratique en bâtissant une société civique qui permette de faire monde ensemble.» 


(1) Devèze Jean-Claude, 
Citoyen impliquons-nous. (Re)prenons le pouvoir, Chronique sociale, Lyon, 2015.
(2) Ingénieur agronome, Jean-Claude Devèze a travaillé à l'Agence française de développement durant trente-trois ans. Cherchant à accompagner la promotion des agricultures familiales africaines, il a publié Le Réveil des campagnes africaines (Karthala, 1996) et dirigé la rédaction de Défis agricoles africains (Karthala, 2008). Vice-président de Démocratie & Spiritualité, il est rédacteur de la lettre de l'association. Avec d'autres militants de la société civile, il a préparé le Pacte civique, lancé en 2011, et en est devenu un des animateurs et porte-parole.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire