vendredi 5 août 2016

Réduction du travail. N'en déplaise aux Shadoks...












Pour des millions 
de personnes, 
pas de travail du tout, 
ou pas assez 
pour en vivre. 
Pour des millions 
d’autres, 
trop de pression 
Comment sortir 
Un récent livre (1)
y va de ses solutions...


Comment combattre ce chômage endémique qui ronge la dignité, 
le présent, l’avenir, l’espoir?
En facilitant les licenciements? 
En assouplissant le Code du travail? 
Non. 
Il existe une autre voie. 
S’appuyant sur une analyse très documentée, 
tournent le dos 
à ces perspectives régressives 
pour en proposer une autre: 
provoquer un choc de solidarité 
en passant à la semaine 
de quatre jours. 
Ils montrent 
comment cette mesure est capable 
de créer massivement des emplois 
sans coût supplémentaire 
pour les entreprises 
qui s’engageraient dans cette voie. 
La seule qui soit en phase 
avec ce qu’Albert Einstein prédisait 
dès les années 1930. 
Et si Einstein avait raison?... (1)



(1) Larrouturou Pierre et Méda Dominique, Einstein avait raison. Il faut réduire le temps de travail, éditions de l’Atelier, Ivry-sur-Seine, 2016.
(2) Pierre Larrouturou est ingénieur agronome et économiste. Fondateur avec Stéphane Hessel du Collectif Roosevelt, il quitte le Parti socialiste en 2013 pour créer Nouvelle Donne. Il est notamment l’auteur de La gauche n’a plus droit à l’erreur (avec Michel Rocard, Flammarion, 2013) et de Non-assistance à peuple en danger (Fayard, 2015).
(3) Dominique Méda est professeure de sociologie à l’Université Paris-Dauphine, directrice de l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales et titulaire de la chaire «Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales» au Collège d’études mondiales. Elle est notamment l’auteure de Réinventer le travail (avec Patricia Vendramin, Presses Universitaire de France, 2013) et de La Mystique de la croissance. Comment s’en libérer (Champs-Flammarion, 2014).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire