lundi 3 juin 2013

Populisme. L’enfer, c’est les autres !


du populisme 
repose 
sur l'une 
et/ou l'autre 
de deux dichotomies... 
Verticale, 
d'abord, 
entre peuple majoritaire 
et élites minoritaires: 
sus aux milieux d’argent, 
politiciens, 
fonctionnaires 
et autres experts ! 
Horizontale, 
aussi, 
entre peuple d’ici 
et «autre» d’ailleurs: 
exit, les immigrés ! 

Le populisme désigne donc la dynamique de mobilisation et l'idéologie qui se réfèrent au peuple pour l'opposer à l’une ou l’autre élite (gouvernants, grand capital, spécialistes, privilégiés en tous genres…), à des étrangers et/ou à une quelconque minorité accusée de s’être accaparée le pouvoir pour trahir égoïstement les intérêts du plus grand nombre. 
«La fonction de bouc émissaire n’est pas réservée aux juifs et aux étrangers, reprend Bauer. 
Elle peut s’appliquer à toutes sortes de minorités, telles que les "intellectuels" ou les "artistes dégénérés", les féministes ou certains politiciens impopulaires. 
 Tous sont rendus responsables des problèmes sociaux ou économiques, sont accusés de crimes ou de corruption. 
Ils remplissent une fonction d’exutoire en permettant de rejeter sur eux des peurs et des soucis réels ou imaginaires, tandis que des accusations et des théories de complot simplistes viennent se substituer aux analyses rationnelles pour expliquer les conséquences négatives du changement social. (…) 
Par essence, les partis populistes de droite s’inscrivent dans la négation et l’opposition. 
L’opposition fondamentale, l’auto-isolation et l’exclusion des autres constituent une bonne base pour assurer leur existence à long terme.» (1) 

Nous contre eux 

L’idéologie populiste repose en fait sur deux dichotomies, verticale et horizontale… 
● Dichotomie verticale, donc, entre peuple majoritaire et élites minoritaires, qu’elles soient 
. économico-sociale (milieux d’argent…), 
 . politico-administrative (politiciens, fonctionnaires…), 
. intellectuelle (expert). 
Parce que ces élites détiennent un pouvoir, le populisme leur attribue la responsabilité des principaux maux de la société. 
Elles sont accusées de sacrifier les intérêts de la plus grande partie de la population pour mieux satisfaire les leurs propres. 
«Il y a toujours dans le discours populiste l'idée que les élites politiques ne comprennent pas le peuple ou le trahissent» (2), note Thériault. 
Conséquence: face à une démocratie représentative qui fonctionnerait mal et renierait ses promesses, les populistes prônent souvent une démocratie plus directe. 
Histoire de retirer l'appareil d’Etat des mains de ces élites «égoïstes» et de «rendre le pouvoir au peuple». 
● Dichotomie horizontale, aussi, entre peuple d’ici et «autre» d’ailleurs. 
 «L’immigration peut déclencher deux formes de contentieux, écrit Dominique Reynié. 
Le premier est de type économique et social. 
Il porte sur les questions d’emploi et de salaire. 
Les travailleurs immigrés sont accusés de prendre des emplois aux nationaux et de favoriser la baisse du niveau des rémunérations dans une concurrence jugée déloyale avec les salariés du pays d’accueil. 
Le second type de contentieux est culturel et identitaire. 
Les immigrés se voient reprocher cette fois de ne pas accepter le style de vie, les normes et les codes culturels du pays d’accueil, de vouloir maintenir pour eux-mêmes leurs propres règles et, ce faisant, de constituer des communautés à l’intérieur de la communauté nationale. 
Dans le premier cas, l’immigration peut être accusée de concurrencer les ouvriers sur le marché de l’emploi; dans le second, de menacer l’identité d’une nation.» (3) 
Avantage substantiel de cette second catégorie: elle est beaucoup plus porteuse en terme de potentiel électoral. 
«Au-delà de la seule classe ouvrière, plus isolée quand il s’agissait de défendre ses intérêts économiques, on trouve ici des assises sociologiques incomparablement plus larges: les classes moyennes et jusqu’à certaines fractions des classes les plus aisées peuvent se retrouver dans une préoccupation pour la défense de leur mode de vie, rehaussée en une défense de l’identité nationale.
En d’autres termes, le passage d’un contentieux économique à un contentieux culturel correspond à un fort gain de puissance électorale et aux fondements d’un mouvement interclassiste.» (4) 

(A suivre) 

Chistophe Engels 

(1) Bauer Werner, op. cit. 
(2) Thériault Joseph-Yvon, ibid. 
(3) Reynié Dominique, op. cit., pp.46-47. 
(4) Reynié Dominique, op. cit., 2011, pp.48-49.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire