jeudi 19 juin 2014

Courants de pensée et modes de vie émergents (36) Engagement mutant. S'impliquer pour construire













Comment s'engage le «mutant»?
D'abord en pensant et en agissant
par, sinon contre lui-même.
Ensuite 
en prenant 
position 
par  rapport 
à l'autre.
Enfin
en persistant 
dans la 
construction
d'un projet. 
Quitte, 
pour ce faire, 
à changer 
de collectif 
et/ou 
d'asso-
ciation.


Autant d'efforts sur soi-même.
Autant de voies qui mènent à l'engagement mutant.
Autant de préalables, donc.
Utiles, certes.
Nécessaires, sans doute.
Indispensables, peut-être.
Mais en aucun cas suffisants.
Ainsi le sociologue français Jacques Ion (1)...
«Dans un contexte d'individuation où les épreuves ordinaires sont le terreau de la définition de soi, il faut bien admettre qu'une certaine façon de penser abstraitement la citoyenneté supposant arrachement et apprentissage, ne représente peut-être pas et sans doute de moins en moins le modèle pertinent.» (2)
C'est que le combat intérieur doit encore se muer en lutte collective.
Sur le plan de la réflexion.
Et aussi dans le domaine de l'action. 

Je pense, donc... j'agis!

«On éprouve toujours une certaine réticence à qualifier d'"accomplie" une vie qui n'a pas été vraiment investie dans l'action, écrit le philosophe français Michel Lacroix (3). (...)
C'est pourquoi (...) l'autoréalisation ne peut être confondue purement et simplement avec la sagesse. (...)
L'action n'est pas une option facultative de l'auto-réalisation. 
Elle en est un attribut essentiel, une propriété constitutive.» (4)
S'il convient de penser par, voire contre soi-même, il importe donc également au mutant d'agir de la même façon.
Et autant il lui semble opportun de mettre sa pensée à l'épreuve du débat contradictoire, autant il lui paraît par ailleurs bienvenu d'agir en fonction de l'autre.
Avec ce dernier si possible.
Ou, à défaut, malgré celui-ci.

Qu'il soit a priori considéré comme un ennemi.
Ou alors comme un ami.  
Souvenez-vous de la jolie leçon professée au détour de la fameuse saga de Harry Potter: «S'il faut beaucoup de courage pour tenir tête à ses ennemis, il en faut encore plus pour s'opposer à ses amis 

Mutant: un engagement citoyen...

En général cependant, «L'engagement ne se conçoit que vis-à-vis d’autrui et de la collectivité en dehors du cercle familial et amical, fait valoir la sociologue belge Anne-Marie Dieu (5). 
Pour autrui, donc, ou incluant pour autrui.
Ce qui suppose deux types d'enjeu: 

. social d'une part,  
. sociétal ou politique d'autre part.» (6)
Sans doute l'engagement mutant se rapproche-t-il, en ce sens, de celui que la Fondation Roi Baudouin qualifie de «citoyen»... 
«L’activité citoyenne se définit essentiellement par son intention: au-delà d’un cercle familial ou amical, contribuer au bien-être d’autres individus ou de la collectivité dans son ensemble. 
Elle ressort d’une dynamique de la société civile, qui n’est ni commerciale, ni partisane. 
Elle ne vise donc pas essentiellement un profit financier ou un intérêt particulier.
En ce sens, elle est gratuite.
Bref, l’activité citoyenne répond essentiellement à une éthique de la participation.
Peu importe qu’elle soit bénévole, défrayée ou indirectement rémunérée dans le cadre d’un emploi.» (7)

...ancré dans la singularité de la personne

Encore, pour se faire mutant, cet engagement citoyen se doit-il d'être ancré dans le vécu de la personne.
«A caractériser ainsi l'existence même de l'individu singulier, l'engagement ne peut alors être présenté sous les seuls traits de l'engagement univoque et définitif. (...)
Plutôt qu'adhésion inconditionnelle, il va de plus en plus pouvoir signifier multiplication des expériences.
» (8)
Dans ces conditions, l
'engagement pour telle ou telle cause ne relève plus seulement de l'adhésion à des valeurs ou du respect à des normes.
Il suppose une remise en cause permanente. 
Il s'expérimente au quotidien.
Il s'expose au feu de l'action et des épreuves.
L'engagement politique?
«Comme il en va pour les religions, où chacun tend à se construire ses propres croyances et ses propres règles, chacun est conduit à bricoler personnellement son rapport aux grands systèmes politiques.» (9 )
L'engagement associatif?
«Les engagements dans des associations à but voisin mais hier idéologiquement très opposées comme le Secours catholique et le Secours populaire tendent (...) à s'effectuer aujourd'hui indépendamment des affiliations politico-religieuses qui les organisaient précédemment.» (10)

Zapping or not zapping?

Doit-on alors parler, aujourd'hui, de «militant zapping»?
«Oui et non, répond Anne-Marie Dieu.
Oui dans la mesure où il tend à passer d'un collectif ou d'une association à une autre.

Non parce que le projet, lui, reste sensiblement le même.» (11)
Ajoute l'intéressée. 
Qui précise par ailleurs que, de nos jours, la mobilisation va de plus en plus vers le ludique, la créativité et la culture.
Et qu'a priori, là où les femmes sont davantage attirées par le local, les hommes ont plus d'atomes crochus avec ce qui est formalisé et politique. (12)

(A suivre)

Christophe Engels
 
(1) Jacques Ion a écrit de nombreux ouvrages sur l'engagement et le militantisme..
(2) Ion Jacques, S'engager dans une société d'individus, coll. Individu et société, Armand Colin, Paris, Paris, 2012, pp.170-171.
(3) Michel Lacroix est maître de conférences aux universités et auteur de plusieurs ouvrages.

(4) Lacroix Michel, Le développement personnel, Flammarion, coll. Dominos, Paris, pp.71-72.
(5) La Belge Anne-Marie Dieu est sociologue à HEC-ULg (Université de Liège) et au Centre Socialiste d'Education Permanente (Cesep).
(6) Dieu Anne-Marie, propos tenus au cours du débat «Quel engagement, quelles alliances?» organisé le 22 octobre 2013 au Théâtre National de Bruxelles dans le cadre du Festival des Libertés
(7) Fondation Roi Baudouin, Un espace pour l'activité citoyenne, Bruxelles, 2001, http://www.kbs-frb.be/uploadedFiles/KBS-FRB/Files/FR/PUB_1242_Un_espace_activite_citoyenne.pdf. 
(8) Ion Jacques, ibidem, p.94.
(9) Ion Jacques, ibidem, p.95.
(10) Ion Jacques, ibidem, p.98. 
(11) Dieu Anne-Marie, propos tenus au cours du débat «Quel engagement, quelles alliances?» organisé le 22 octobre 2013 au Théâtre National de Bruxelles dans le cadre du Festival des Libertés
(12) Pour suivre (sous réserve de changement de dernière minute): 
. la suite d'une série de messages consacrés à une réflexion approfondie sur les courants de pensée et modes de vie émergents,
.
des analyses sur la social-démocratie, l'écologie politique (après le libéralisme ainsi que l'humanisme démocratique qui, pour rappel, ont d'ores et déjà été abordés) et l'immigration.



7 commentaires:

  1. Bonjour


    Je vous informe que je ferai une conférence sur la bonté humaine ce vendredi à Paris :
    http://www.rencontres-perspectives.fr/jacques_lecomte.htm

    Il se pourrait que vous ou des amis franciliens soient intéressés.

    Elle sera fondée sur les connaissances décrites dans mon ouvrage La bonté humaine, Odile Jacob, 2012.

    Ce livre a notamment fait l'objet des commentaires suivants :

    - Edgar Morin : "Votre livre et votre pensée sur la bonté humaine sont pour moi d'importance capitale." (envoyé par mail)

    - Jean-Claude Guillebaud : "le hasard m'a fait découvrir un livre magnifique sur la bonté humaine" (...) "Ce livre est rempli de bonnes nouvelles comme celle-ci. L'auteur a eu le courage d'affronter les cyniques qui donnent le ton dans les médias. C'est un vrai bonheur de lire ces pages…"
    Textes complets ici :
    . http://www.psychologie-positive.net/IMG/jpg/La_Vie_26_avril_2012.jpg
    . http://www.sudouest.fr/2012/05/06/la-bonte-modele-d-insoumission-707157-4585.php

    - Christophe André : Jamais rien lu d'aussi clair sur ces questions de bonté, altruisme, égoïsme, etc. Je suis confus car je n'ai rien à redire : c'est exactement le bouquin que j'aurais rêvé d'écrire, sur le fond et sur la forme (envoyé par mail)

    - Matthieu Ricard : La bonté humaine” de Jacques Lecomte (Odile Jacob), est l’un de ces remarquables livres qui devraient guider notre société en nous aidant à prendre conscience que nous avons en nous un potentiel fondamental de bonté.
    Texte complet ici :
    http://www.matthieuricard.org/blog/posts/la-bonte-humaine-un-livre-a-lire.


    Bien cordialement


    Jacques Lecomte

    - Président d'honneur de l'Association française et francophone de psychologie positive
    - Fondateur et webmaster du site : http://www.psychologie-positive.net (le site le plus visité sur ce thème ; n° 1 sur Google depuis 2010 ; 400 à 500 visites / jour)
    - Auteur des ouvrages :
    * Les 30 notions de la psychologie, Dunod, 2013.
    * La bonté humaine, Odile Jacob, 2012.
    * Elixir de bonheur, Interéditions, 2010.
    * Introduction à la psychologie positive, Dunod, 2009 (direction d'ouvrage).
    * Donner un sens à sa vie, Odile Jacob, 2007.
    * Guérir de son enfance, Odile Jacob, 2004.
    * Le bonheur est toujours possible, construire la résilience, Bayard, 2000 (avec Stefan Vanistendael).

    RépondreSupprimer
  2. Une feuille de route pour sortir l'Ukraine de la crise:

    1. organiser dans les semaines qui viennent une rencontre internationale axée sur la question du fédéralisme,

    2. inviter à cette réunion des représentants d'Etats fédéraux et d'entités fédérées (diplomates, parlementaires, universitaires…), capables d'énoncer les principes du fédéralisme, et un mode de fonctionnement concret de celui-ci,

    3. inviter à cette réunion les parties concernées par le conflit: Ukraine (y compris les régions sécessionnistes), Russie, États-Unis, Union européenne, et autres.

    4. inviter les agences de télévisions et radios, en particulier ukrainiennes et russes, pour pouvoir enregistrer et passer en direct les débats; il faut avoir des traducteurs simultanés pour que les populations concernées par le conflit puissent suivre en direct et en différé dans leurs langues et ainsi comprendre les débats. Internet doit servir à reprendre aussi ces débats. Il faut beaucoup de publicité pour ces réflexions publiques.

    5. à la suite de ces émissions TV radios et internet, organiser des débats locaux, régionaux et nationaux à propos de ces émissions et des pistes de fédéralisme qui auront été explorées.

    6. organiser une conférence de réconciliation nationale donnant les bases d'une construction fédérale satisfaisante pour toutes les parties en présence.

    7. entériner - sans retard - les résultats de cette conférence au niveau institutionnel.


    Avec cela, je pense que nous serons plus proches de la paix.


    Bien cordialement


    Eric Watteau
    Citoyen du monde
    Belgique.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    JP Morgan, Libor, Euribor, produits dérivés, affaire Kerviel et affaires Société Générale,HSBC et les paradis fiscaux, UBS et évasion fiscale, BNP-PARIBAS : un cas
    d'école.
    Des subprimes à la crise bancaire puis à la crise de la dette publique, nous sommes totalement fondés à parler de dérive.
    Quelles devraient être les missions de la banque?
    Quelles sont les solutions préconisées par le Collectif Roosevelt?
    Qu'est ce qui a été fait au plan français et européen et que reste-t-il à faire?

    Guy Flury, 64 ans, ancien commissaire aux comptes d'établissements bancaires et financiers, ancien chargé d'enseignement à Paris Dauphine.
    Actuellement administrateur du Collectif Roosevelt et animateur de l'atelier thématique Banques et Finance (Bafi) répondra à toutes vos questions.

    Salle Fernad Ros
    Place de la Mairie
    Septèmes-les-Vallons

    Venez nombreux


    Groupe local Bouches du Rhône
    Collectif Roosevelt 2012

    RépondreSupprimer
  4. Chaque année, depuis 1931, les Grandes Conférences Catholiques donnent la parole à des hommes et des femmes qui marquent leur époque dans les domaines les plus divers, touchant à la philosophie, la religion, la politique, l’art, la littérature ou les sciences.

    Le programme de notre saison 2014-2015, qui sera la 84e saison de notre tribune, témoigne de la même ambition. J’ai le plaisir de vous l’annoncer.

    Nous aurons le plaisir d’accueillir à notre tribune, d’octobre 2014 à avril 2015, sept, voire peut-être même huit personnalités de premier plan.

    Le lundi 20 octobre 2014
    Benoît Lengelé
    de l’Académie Royale de Belgique,
    Professeur ordinaire à l’Université catholique de Louvain,
    Chirurgien de Sa Majesté le Roi Albert II
    Avec la première greffe de visage humain, dont le professeur Benoît Lengelé fut un des artisans, la « chimère faciale » a quitté en 2005 l’univers des mythes et légendes pour entrer dans la réalité médicale du monde présent. Devenue aujourd’hui un fait de science, le « visage recomposé » nous questionne sur ce qui fait l’identité de la figure humaine. En évoquant les chemins de la première greffe de visage, le professeur Lengelé nous éclairera, à travers son expérience au chevet des malades défigurés, sur la nature de l’image de l’Humain. Benoît Lengelé a choisi comme titre de sa conférence à notre tribune : « Le visage de la chimère : leçons d’un mythe devenu réalité ».

    Le lundi 24 novembre 2014
    Jean-Noël Jeanneney
    Historien,
    Ancien ministre,
    Président honoraire de la Bibliothèque nationale de France
    Historien, ancien Ministre et ancien Président de la Bibliothèque nationale de France, Jean-Noël Jeanneney est l’auteur de nombreux ouvrages politiques et historiques. Il a toujours organisé ses recherches et ses responsabilités politiques à partir de sa vocation d’historien. Pour notre public, Jean-Noël Jeanneney s’interrogera sur les événements parfois minuscules de l’histoire qui détournent le cours des choses et font basculer les situations. Ses propos s’attacheront à des exemples multiples, d’âge en âge, souvent pittoresques, toujours éclairants. Il nous exposera également comment « l’uchronie » ou « l’histoire-fiction », qui imagine d’autres évolutions possibles, résultant d’une bifurcation minime par rapport à ce qui est réellement survenu, est un puissant outil de compréhension et d’analyse. Le titre de sa conférence à notre tribune sera : « Le hasard en Histoire ».

    Le mercredi 3 décembre 2014
    Emmanuel de Merode
    Anthropologue,
    Conservateur du Parc national des Virunga en République démocratique du Congo
    Anthropologue de formation, le Prince Emmanuel de Merode, 43 ans, est le conservateur du Parc national des Virunga. Situé dans l’est de la République du Congo, près du Rwanda et de l’Uganda, ce parc national est un des plus riches d’Afrique par sa flore et sa faune, notamment ses célèbres gorilles des montagnes. Consacré au « patrimoine mondial » par l’UNESCO comme lieu naturel de première importance pour l’héritage commun de l’humanité, le parc des Virunga figure également parmi les plus menacés : braconniers, fabricants de charbon de bois, groupes armés divers, recherches pétrolières mettent son existence en péril. Le récent attentat qui, en avril 2014, faillit coûter la vie à Emmanuel de Merode confirme les risques qui pèsent en Afrique sur ceux qui, à son exemple, œuvrent pour la conservation et le développement de notre patrimoine naturel mondial. Le titre de la conférence qu’Emmanuel de Merode donnera à notre tribune sera : « Comment sauver le patrimoine mondial en péril en Afrique : l’exemple du Parc des Virunga ».
    ./...

    RépondreSupprimer
  5. ./...

    Le mardi 16 décembre 2014
    Etienne Klein
    Physicien,
    Directeur de recherches au Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives (C.E.A.),
    Membre de l’Académie des technologies
    Physicien ayant participé au « CERN » à la conception du grand collisionneur de particules européen, Etienne Klein enseigne actuellement la philosophie des sciences. Auteur de nombreux essais, ainsi que de chroniques très écoutées sur « France Culture », Etienne Klein s’interrogera pour notre tribune sur « l’idée de progrès ». Depuis quelques décennies, le dicton « on n’arrête pas le progrès » semble s’être modifié et ne plus couvrir cette salutation enthousiaste adressée au futur et semblant moralement interdire qu’on pût souhaiter stopper la marche du progrès. Aujourd’hui, ce dicton signifie plutôt qu’il n’est pas dans le pouvoir de l’être humain d’arrêter le progrès, comme si celui-ci échappait à toute maîtrise. Dès lors, Etienne Klein s’interroge : pouvons-nous moderniser l’idée de progrès ? Le titre de sa conférence à notre tribune sera : « Peut-on faire progresser l’idée de progrès ? ».


    Le mardi 24 février 2015
    Michel Serres,
    de l’Académie française
    Philosophe et homme de lettres
    Philosophe de renommée internationale, membre de l’Académie française, enseignant à l’Université de Standford aux Etats-Unis, Michel Serres nous fait le plaisir de retrouver notre tribune. Son analyse fine et originale des évolutions de notre siècle est toujours marquante. Pour notre tribune, Michel Serres a choisi de s’interroger sur les liens entre la philosophie et l’histoire. Il a choisi pour titre de sa conférence : « Une philosophie d’histoire ? ».

    Le lundi 2 mars 2015
    Sa Grâce Monseigneur Justin Welby
    Archevêque de Canterbéry,
    Primat de l’Eglise d’Angleterre (Eglise anglicane)
    Cet ancien haut cadre de l’industrie pétrolière a quitté sa vie professionnelle en 1989 pour entrer dans les Ordres. En 2013, Monseigneur Justin Welby a été désigné Archevêque de Canterbéry et Primat de l’Eglise d’Angleterre (Eglise anglicane). Bénéficiant d’une très haute autorité morale dans toute la Communion anglicane et plus largement dans la religion réformée, le Primat de l’Eglise d’Angleterre a accepté de s’adresser au public des Grandes Conférences Catholiques. L’évolution de la Communion anglicane dans le monde et en Angleterre, mais aussi le dialogue interreligieux et l’œcuménisme seront au cœur de sa conférence. La Communion anglicane est en effet très engagée dans l’œcuménisme depuis le début du XXe siècle, notamment à l’occasion des « conversations de Malines », menées par le Cardinal Mercier.
    ./...

    RépondreSupprimer
  6. ./...
    A une date à déterminer
    Christine Lagarde
    Directeur général du Fonds Monétaire International
    Directeur général du Fonds monétaire international depuis 2011, Christine Lagarde est la première femme à occuper cette fonction. Elle a dû immédiatement faire face à un contexte difficile lié à la crise financière au sein de la zone euro. Christine Lagarde a accepté de retrouver notre tribune, qu’elle avait précédemment occupée en qualité de Ministre français de l’Economie. Ce sera pour nous un grand honneur de la recevoir à nouveau. Toutefois, l’agenda du « F.M.I. », n’étant fixé qu’en octobre, la date de sa conférence à notre tribune ne pourra être déterminée qu’à ce moment. Nous en tiendrons informés nos abonnés.

    A une date à déterminer en 2015
    Ursula von der Leyen
    Ministre allemande de la Défense
    Première femme à exercer en Allemagne les fonctions de Ministre de la défense, Ursula von der Leyen connaît une ascension politique fulgurante. Diplômée en économie et en médecine, mère de sept enfants, celle qui fut auparavant Ministre de la Famille et du Travail, est souvent présentée par la presse comme un successeur possible de la chancelière Angela Merkel. A la tête de la défense et des armées allemandes, Ursula von der Leyen doit faire face à des dossiers délicats, notamment celui des interventions armées à l’étranger et du retrait des troupes en Afghanistan. Ursula von der Leyen nous a fait part de son accord de principe de donner une conférence à notre tribune, en principe dans la première partie de l’année 2015. Nous tâcherons de concrétiser ce projet si possible au cours de la saison prochaine et tiendrons nos abonnés informés de la date qui aura pu être retenue.


    Comme les années précédentes, nous nous retrouverons, à 20h30, au « Square-Brussels Meeting Centre », qui est la dénomination actuelle du Palais des Congrès de Bruxelles, rue Mont des Arts à 1000 Bruxelles.


    Renseignements & abonnements : Emmanuel Cornu, président des Grandes Conférences Catholiques asbl, avenue Louise 149/21 à 1050 Bruxelles.
    Tél. (du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures) 0(032)2/543 70 99
    Fax : 0(032)2/543 70 98
    Courriel : gcc@grandesconferences.be – site Internet : www.grandesconferences.com

    RépondreSupprimer
  7. Le nouveau livre de Michel Laloux vient de paraître:

    DÉPOLLUER L'ÉCONOMIE

    Tome 1

    Révolution dans la monnaie

    Éditions Démocratie Évolutive

    Michel Laloux

    Il existe une alternative au capitalisme du désastre et à la dictature des marchés financiers. Elle suppose une révolution de nos conceptions de la monnaie, du capital, du travail-rémunération et du foncier-immobilier. Dans ce premier tome, Michel Laloux nous fait découvrir une triple circulation monétaire, pour la consommation quotidienne, le financement des entreprises et la contribution à l'économie non-marchande, et qui sera au service de l'économie réelle, permettant de se passer du virtuel et de la spéculation. Trois formes d'institutions monétaires, conçues comme un nouveau type de service public géré par la société civile, organisent cette triple circulation, sans recours aux investisseurs et à une banque centrale. Une nouvelle approche des taux de changes, basée sur l'économie réelle, permettra de résoudre la question des dumpings salariaux, sociaux et environnementaux. Ce nouveau concept donnera les bases d'un Système Monétaire International pour l'Économie Réelle dont nous découvrirons les mécanismes et les institutions.

    Pour Michel Laloux, l'économie réelle contient en elle ce qui la rend saine et humaine, dès l'instant où l'on en sort toute forme de spéculation. Sans ajouter de moralisme sur la solidarité et la justice sociale, il nous fait plonger dans les phénomènes économiques, les éclaire de l'intérieur et en déduit les lois de fonctionnement d'une Économie à Valeurs Ajoutées Humaines.

    Un livre révolutionnaire qui rassure : une autre économie est possible !

    Économiste et philosophe de l'éducation, Michel Laloux effectue des recherches sur les formes d'organisations légères et évolutives de la société et des institutions qui permettent que l'initiative et la créativité humaine puissent, en permanence les animer et les renouveler. Il est l'auteur de L'Éducation Dénationale, Torrent de Jeunesse et La Démocratie Évolutive.

    Visitez le site www.democratie-evolutive.fr et commandez le livre via http://www.democratieevolutive.fr/fr/Products-listing/product/listing.html?utm_source=emailcampaign32&utm_medium=phpList&utm_content=HTMLemail&utm_campaign=Nouveau+livre+de+Michel+Laloux

    RépondreSupprimer