lundi 24 janvier 2011

Commerce équitable. L’intention qui compte...

Juste prix et long terme:
deux objectifs majeurs
du commerce équitable.
Qui fait ainsi sécession
avec les us et coutumes
d’un capitalisme
trop souvent cynique et à courte vue.
Un ton plus bas,
la politique de pression sur les prix!
Du balai, la stratégie
de turn-over
appliquée aux fournisseurs!
Arrière,
la sacro-sainte maximisation des profits!
La contre-offensive de l’... autre intention a commencé.
L’intention qui compte.
Qui compte différemment...

Alternative au mode de fonctionnement actuel du capitalisme international, le commerce équitable?
Tel est en tout cas le projet qu’il s’assigne.
Histoire de construire un nouveau type de relation entre producteurs et consommateurs.
Place, ici, à des rapports de travail fondés sur l’intérêt partagé.
Sur le partenariat authentique.
Sur la confiance méritée.
Sur l’équité véritable...

Des mots pour le dire…

Pour ce faire, de nouvelles règles sont proposées.
Elles visent à organiser les échanges économiques autour d’une définition consensuelle.
Consensus international tout d'abord.
Consensus, aussi, liant ces quatre principales organisations du commerce équitable que sont IFAT (1), EFTA (2), FLO (3) et NEWS! (4).
Consensus formalisé enfin:
«Le commerce équitable s’entend comme un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect dans le but de parvenir à une plus grande équité dans le commerce international.
Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions d’échanges et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs salariés, en particulier ceux du Sud.
Les organisations du commerce équitable s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion publique et à mener des campagnes pour des changements dans les règles et les pratiques du commerce international conventionnel.
» (5)
Trop beau pour être vrai…? (6)(7)

Christophe Engels

(1) IFAT (International Federation for Alternative Trade) est une fédération qui rassemble 160 organisations de commerce équitable du Nord et du Sud : fédérations nationales de commerce équitable, ONG d’appui au commerce équitable, organisations de producteurs…
(2) EFTA (European Fair Trade Association) est une association regroupant douze importateurs européens.
(3) FLO (FAIRTRADE Labelling Organizations) est une ONG internationale qui réunit dix-neuf initiatives nationales de labellisation du commerce équitable : Fairtrade Mark (Irlande), Fairtrade Foundation (Grande-Bretagne), Förningen för Rättvisemärkt (Suède), Max Havelaar Belgium, Max Havelaar Fonden (Danemark), Max Havelaar France, Max Havelaar Norge (Norvège), Max Havelaar Stiftung (Suisse), Reilun Kaupan (Finlande), Sitchting Max Havelaar (Pays-Bas), Transfair Austria, Transfair Canada, Transfair Germany, Transfair Italy, Transfair Japan, Transfair Minka (Luxembourg) et Transfair USA (Etats-Unis).
(4) NEWS! (Network of European World Shops) est un réseau de quinze fédérations nationales de «magasins du monde» en Europe représentant plus de 2.500 magasins.
(5) FINE, Basis for improved co-operation in fair trade, FLO-IFAT-NEWS!-EFTA, 2001.
(6) Pour plus d'informations sur le commerce équitable, on se référera utilement au site de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l'Université du Québec à Montréal (UQAM): http://www.crsdd.uqam.ca/. Et en particulier à sa nouvelle page internet dédiée au commerce équitable: http://www.crsdd.uqam.ca/Pages/pagece.aspx.
(7) Pour suivre (sous réserve d'éventuelles modifications de dernière minute):
. «Projet relationnel. Et de cent…»
. «Commerce équitable. La grande vadrouille.»
. «Commerce équitable. Objectif : court circuit!»
. «Commerce équitable. L’occasion fait le larron.»
. «Commerce équitable. L’envers du décor.»
. «Commerce équitable. C’est une très bonne question…»
. «Projet relationnel. Un an déjà…»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire