dimanche 24 juillet 2011

Libéralisme. Equilibre instable...


Pour accéder à l'équilibre réfléchi,
à moi de me montrer capable
de réviser mes principes généraux
et/ou mes jugements particuliers (1).
A moi également d'être en mesure
d’intégrer de nouvelles croyances…


Pour John Rawls (2), aucune de mes convictions n'est par principe fermée à révision.
Pas même ce qu'il appelle les «points fixes» provisoires.
Soit les questions que j'ai mûrement réfléchies et par rapport auxquelles ma conviction est si forte que je suis certain de ne pas avoir à la remettre en cause.
Certain?
Oui.
A tort ou à raison…


Equilibre réfléchi: «étroit» ou «étendu»

Car mon équilibre réfléchi n'est pas toujours aussi robuste qu'escompté.
Mes arguments, en effet, peuvent ne pas avoir été initialement soupesés.
Auquel cas la compatibilité de mes conceptions avec le système s’avérera «étroite».
Un qualificatif choisi par le philosophe pour mieux faire la différence avec un autre type d’équilibre réfléchi, appelé «étendu», qui, lui, implique de ma part l’effort préalable de peser «la force des différentes raisons philosophiques et des autres arguments en leur faveur» (3).
Un état plus solide, donc.
Mais qui n’en reste pas moins, lui aussi, susceptible de révision.
Tout juste suppose-t-il l'impression, authentique et de bonne foi, qu’«à un instant donné, nous ne pouvons pas faire mieux que cela» (4).(5)


Christophe Engels

(1) Voir, sur ce blog, les messages «Libéralisme. Liberté, égalité, austérité.», «Libéralisme. Rock and Rawls.», «Libéralisme. Rawls: l’individu en personne?» et «Libéralisme. Rawls, l'équilibriste.».
(2) Pour rappel (voir messages précédents de ce blog), le philosophe américain John Rawls, né en 1921 et disparu en 2002, a passé l’essentiel de sa carrière à Harvard. Il a notamment écrit A Theory of Justice, Harvard University Press, Cambridge, 1972. Traduction française: Théorie de la justice, Seuil, coll. Points, Paris, 1987.
(3) Rawls John, La Justice comme équité, La Découverte, Paris, 2003, pp.54-55
(4) Rawls John, ibidem, p.55.
(5) Pour suivre (sous réserve de modifications de dernières minutes): des messages consacrés

. au libéralisme (d'après Laurent de Briey...),
. au post-libéralisme (d'après et par Laurent de Briey),
. à une présentation de la psychologie positive (par Jacques Lecomte),
. à une approche du bonheur par la psychologie positive (par Jacques Lecomte),
. à une approche du sens de la vie par la psychologie positive (par Jacques Lecomte),
. à plusieurs aspects de la Communication Non Violente et à l'Université de Paix (d'après Marshall Rosenberg, avec l’aide précieuse de Jean-Marc Priels),
. à l’Approche Centrée sur la Personne (d'après Carl Rogers, avec l’aide précieuse de Jean-Marc Priels),
. à la reliance et à la sociologie existentielle (par Marcel Bolle de Bal),
. au personnalisme...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire