lundi 11 janvier 2016

Bernard Werber. «Démoder le Système»




Contre
le Système,
la révolution?
Oui.
Mais sans «r».
Et sans épée.
L'évolution, donc. 

Personnelle.
Tranquille.
Et créative.
Dixit
le romancier
français
Bernard Werber.
Qui invite
à chercher.
A explorer.
A inventer.
A dépasser
aussi bien
contrainte
             et manipulation
qu' immobilisme
et retour au passé.
Car le temps est venu
d'aller de l’avant.
De miser sur une force
de proposition.
De passer à autre chose.
Et même à tout autre chose.
Histoire, 

non pas de s’attaquer
au Système, 
mais de le démoder...




«Contre le Système, il faut faire la révolution.
La quoi?
LA RÉVOLUTION.
Tu noues alors un turban rouge sur ton front, 
tu saisis le premier drapeau qui traîne 
et tu le brandis en criant:
"Mort au Système."
Je crains que tu ne te trompes.
En agissant ainsi, 
non seulement tu n’as aucune chance de gagner, 
mais tu renforces le Système.
Regarde, 
il vient de resserrer les colliers d’un cran 
en prétextant que c’est pour se défendre contre "ta" révolution.
Les enchaînés ne te remercient pas.
Avant, ils avaient encore un petit espoir d’élargir le métal en le tordant.
À cause de toi, c’est encore plus difficile.
Désormais, tu as non seulement le Système contre toi, 
mais tous les enchaînés.
Et ce drapeau que tu brandis, est-il vraiment le "tien"?
Désolé, j’aurais dû t’avertir.
Le Système se nourrit de l’énergie de ses adversaires.
Parfois, il fabrique leurs drapeaux, puis les leur tend.
Tu t’es fait piéger!
Ne t’inquiète pas: tu n’es pas le premier.
Alors, que faire, se soumettre?
Non.
Tu es ici pour apprendre à vaincre et non pour te résigner.
Contre le Système, il va donc te falloir inventer 
une autre forme de révolution.
Je te propose de mettre entre parenthèses une lettre.
Au lieu de faire la révolution des autres, 
fais ta (r)évolution personnelle.
Plutôt que de vouloir que les autres soient parfaits, 
évolue toi-même.
Cherche, explore, invente.
Les inventeurs, voilà les vrais rebelles! 
Ton cerveau est le seul territoire à conquérir.
Pose ton épée.
Renonce à tout esprit de violence, 
de vengeance ou d’envie.
Au lieu de détruire ce colosse ambulant 
sur lequel tout le monde s’est déjà cassé les dents, 
ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans ton coin.
Invente. 
Crée. 
Propose autre chose.
Même si ça ne ressemble au début qu’à un château de sable, 
c’est la meilleure manière de t’attaquer à cet adversaire.
Sois ambitieux.
Essaie de faire que ton propre système soit meilleur 
que le Système en place.
Automatiquement, le système ancien sera dépassé.
C’est parce que personne ne propose autre chose d’intéressant 
que le Système écrase les gens.
De nos jours, il y a d’un côté les forces de l’immobilisme 
qui veulent la continuité, 
et de l’autre, les forces de la réaction 
qui, par nostalgie du passé, 
te proposent de lutter contre l’immobilisme 
en revenant à des systèmes archaïques.
Méfie-toi de ces deux impasses.
Il existe forcément une troisième voie 
qui consiste à aller de l’avant.
Invente-la.
Ne t’attaque pas au Système, 
démode-le!» (1)

Bernard Werber


(1) Extrait de Werber Bernard, Livre du Voyage, Le Livre de Poche, 2001.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire