vendredi 15 juillet 2016

Je suis Nice


















«Sur un très vieux noyer un enfant est grimpé
Et tout là-haut perché il croit qu'il peut voler.
Il s'est mis à crier ses petits bras levés.
Il exprime sa gaîté son bonheur d'exister.

Sous ses cheveux si blonds sur sa frimousse ronde
Ciel et yeux se confondent, dans l'enfant vit un monde,
Cris et cœurs se répondent joies et pleurs se fondent
Et tout cela l'inonde d'amour chaque seconde.

Entendez-vous son rire? Il domine son empire
Ce qu'il voit il l'admire et le dit d'un sourire,
Petite "âme soupir" dans tout ce qu'il désire 
C'est toujours le plaisir de voir et de grandir.

Mon bel enfant radieux tes cris montent jusqu'aux cieux
Tu te sens si heureux et tu es si curieux,
Tout te semble précieux la vie te rend joyeux
Et ton cœur si soyeux porte le merveilleux.» (1)







Aucun commentaire:

Publier un commentaire