mardi 20 janvier 2015

Plus jamais ça?


Dix morts, 
des femmes 
violentées
et violées, 
une 
vingtaine 
d'églises 
saccagées
et brûlées,
des hôtels 
incendiés,
des débits 
de boisson 
partis 
en fumée...
Les suites 
de l'affaire 
Charlie 
Hebdo 
ont pris 
des 
proportions 
inouïes
au Niger.
Un 
incroyable 
déferlement 
de violence
que 
l'édito-
rialiste
musulman
du 
quotidien
national 
Le Sahel 
lit 
et décrit 
comme une 
perversion 
de l'Islam. 
Extraits... (1)


«L'Islam est une religion de tolérance, d'ouverture sur autrui, qui encourage le dialogue civilisationnel. 
Aujourd'hui, nous sommes dans un village planétaire où certaines forces occultes ou forces du mal font un odieux commerce de ce qu'on peut appeler le choc des civilisations, le choc des cultures ou le choc des religions.
Ces forces du mal cherchent à tirer prétexte de n'importe quel événement pour justifier leurs attaques contre l'Islam. 
L'islamophobie s'est aujourd'hui constituée en fonds de commerce attisant des campagnes médiatiques dans certains pays, utilisant les amalgames et favorisant l'intolérance, la haine, la violence. 
Il y a l'image qu'on veut nous donner de l'extérieur et il y a la réalité interne. 
Et cette réalité, c'est la tolérance, l'acceptation de l'autre, la solidarité entre tous les membres de la communauté et à l'égard de l'extérieur.»

Condamner le fanatisme

«Le fanatisme, quand il existe, doit être condamné dans toutes les religions.
Il est important pour tous les musulmans d'appliquer cette sage recommandation de notre Prophète Mouhammad (PSL): ''
Quiconque parmi vous voit un mal, qu'il le change par sa main; s'il ne peut pas, qu'il le change par sa langue; s'il ne peut pas, qu'il le condamne avec son cœur, et c'est le dernier degré de la foi''. (...)
Le changement par la main, c'est-à-dire par la force, est réservé à celui qui le peut comme le chef de famille dans sa famille, l'autorité dans sa sphère de responsabilité.
Le changement par la langue se fait par la dénonciation verbale ou écrite du mal, le bon conseil adressé au malfaiteur...
Le changement par le cœur consiste à condamner le mal au fond de son cœur et implorer le secours de Dieu qui peut changer le mal.
L'essentiel, c'est de protéger l'Islam contre les déviances, les déviations défendues au nom de ses principes par des millions de fidèles, une communauté de savants et de sages agissant au nom de l'Ijtihad, théorie dont l'usage est particulièrement recommandé dans la religion, et qui permet de revenir à tout ce qui est authentique. 
Le Coran a ses fondements et ses piliers qui se retrouvent dans la défense de la justice, de la paix, de l'égalité. 
L'Islam, c'est la manifestation de la sagesse.» (1)
 

Mahamadou Adamou 



(1) Ce message reprend une partie de l'éditorial de Mahamadou Adamou (Plus jamais ça, in Le Sahel, 19 janvier 2015). Merci à l'auteur pour son autorisation. Les titre, chapeau et intertitre sont de la rédaction.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire