lundi 26 décembre 2011

A.C.P. Le devenir radieux de la personne.

Dans cette société
qui est
la nôtre,

une idée
est acceptée

à peu près
sans discussion.

Celle que l’homme
serait

irrationnel,
asocial,
destructeur de l’autre et de soi-même.
Faux et usage de faux,
s'insurge le psychologue américain Carl Rogers...

«Un des concept les plus révolutionnaires qui soit sorti de notre expérience clinique est la reconnaissance accrue que le centre, la base la plus profonde de la nature humaine, les couches les plus intérieures de sa personnalité, le fond de sa nature animale, que tout ceci est naturellement positif, est fondamentalement socialisé, dirigé vers l’avant, rationnel et réaliste.» (1)
Carl Rogers (2) n'y va pas avec le dos de la cuillère.
Et pour cause...
Son
Approche Centrée sur la Personne (A.C.P.) se construit sur une triple intuition.
Sur un triple optimisme
...

Fondement du positif, subsidiarité du négatif

Globalement d'abord, le développement humain est considéré sous un angle fondamentalement positif (3).

«Ce n’est pas, bien sûr, que Rogers nie l’existence de manifestations agressives ou narcissiques, le phénomène de l’angoisse, ou de la régression, écrit ce psychothérapeute et chercheur en sciences humaines qu'est le Français Max Pagès (4). Mais il pense qu’il s’agit là encore de couches relativement superficielles de la personnalité, qui ne sont que des expressions limitées et déformées de tendances positives plus profondes(5)

Inconditionnellement vôtre

Autre façon, pour l'initiateur de l'A.C.P., de «positiver» la personne: elle est appréhendée comme une réalité animée, le plus souvent secrètement, par une acceptation inconditionnelle de soi-même et des autres. (6)

Puzzle personnel

Par ailleurs, Rogers conçoit la personnalité sur la base d'une propension à l’intégration de ses différents éléments, guidée par un double objectif: l'actualisation de soi et la relation avec autrui.
Une manière de voir qui se construit sur le socle d'une théorie au caractère résolument astructural.
Car la quête à laquelle elle renvoie est celle d'une unité de mouvement (
«process»).
Qui entend préexister à toutes les structures.
Et qui se veut elle-même créatrice de structures.

«La personnalité humaine ne peut être saisie authentiquement que comme un devenir, explique Pagès. Comme une tendance permanente au changement.» (5)

Tout ce qui est excessif... n'est pas insignifiant!

Excessivement positive, cette approche de la personne?
Sans doute.
Mais -oh, combien!- complémentaire par rapport aux excès inverses de notre monde moderne (7).
Qui tend foncièrement, constamment, obstinément à se focaliser sur la fermeture de l'individu.
Et à ignorer, par conséquent, toute ouverture dans l'espace et dans le temps.
Donc à réduire la personne.
Pire: à pervertir celle qui, par nature, ne peut se passer ni de l'autre ni du projet.
..

Christophe Engels (8)

(1) Rogers Carl, Le développement de la personne, Dunod, Paris, 1968, in traduction française de Rogers Carl, On becoming a Person, Houghton Mifflin, Company, Boston, USA, 1961, pp.68-69.
(2) Docteur en psychologie, professeur à l'université de Chicago et fondateur (en 1964) d'un Institut des Sciences du Comportement, Carl Rogers (1902-1987) a créé l'Approche Centrée sur la Personne. Il laisse une oeuvre et une pensée qui continuent à exercer une influence profonde sur tout le courant de la psychologie humaniste.
(3) Voir le message précédent: A.C.P. La personne, côté jardin.
(4) Né en 1926, le Français Max Pagès préconise une approche dialogique de l'être humain, c'est-à-dire l'association du biologique, du psychisme et du social.
(5) Pagès Max, Préface à Rogers Carl, Le développement de la personne, Dunod, Paris, 1968, in traduction française de Rogers Carl, On becoming a Person, Houghton Mifflin, Company, Boston, USA, 1961, p.X-XI.
(6) On y reviendra.
(7) Cfr. Rogers Carl, Au lecteur, in Le développement de la personne, Dunod, Paris, 1968, in traduction française de Rogers Carl, On becoming a Person, Houghton Mifflin, Company, Boston, USA, 1961, p. XIX.
(8) Pour suivre (sous réserve de modifications de dernières minutes): des messages consacrés
. à l’Approche Centrée sur la Personne (d'après Carl Rogers, avec l’aide précieuse de Jean-Marc Priels),
. à l'empathie (avec l’aide précieuse de Jean-Marc Priels),
. à plusieurs aspects de la Communication Non Violente et à l'Université de Paix (d'après Marshall Rosenberg, avec l’aide précieuse de Jean-Marc Priels),
. à la reliance et à la sociologie existentielle (par et d'après Marcel Bolle de Bal),
. au personnalisme (par Vincent Triest,...)....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire